Isabelle Paisant

Isabelle  Paisant

 Quelques mots sur Isabelle PAISANT... C’était au printemps 2000, nous étions dans l’atelier de Lionel AUVERGNE, et nous discutions de notre prochaine expo de Sculpteurs à laquelle Auvergne participerait. Dans l’atelier, sur les étagères se mêlait figures en plâtre, sculptures en bronze, et sur un mur un petit tableau. C’était une orchidée bleu avec une pivoine fuchsia sur un fond jaune... et je regardais Jean, lui désignant des yeux le tableau. Auvergne sourit et nous dit tranquillement que sa femme peignait ... sa femme qui arrivait avec le café et qui déjà s’éclipsait... 
Nous rentrions en Bretagne, heureux de notre rencontre avec le sculpteur Auvergne, et avec dans la tête quelques taches de couleurs... un petit tableau sur un coin de mur.
On se revit une fois, non plus autour d’un café mais d’un poulet aux citrons confits (car Auvergne est un excellent cuisinier), et le petit tableau avait cédé la place à un autre petit tableau ... alors quand la glace arriva je me décidais: “et la peinture d’Isabelle, on pourrait là voir ?”
IP nous dévoilà sa peinture, sa couleur, son trait, son regard, ses cadrages ... et tout naturellement nous décidâmes de l’exposer. Les toiles que vous pouvez voir aujourd’hui représentent des années de travail, de doutes, et enfin d’amitié.
Bienvenue dans le monde d’Isabelle Paisant. Michèle Dutreux-Collet 

Petite Biographie : Isabelle PAISANT est née à Paris en 1959.
En 1978, attirée par l’architecture, elle rentre à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et rapidement sa passion du dessin l’amène à suivre assidûment les cours de modèle vivant et à fréquenter les grands musées. En 1980, découverte de la gravure.
En 1981, elle rencontre Pierre COURTIN (peintre, graveur) et passera son diplôme de gravure dans son atelier en 1984 (mention trés bien). Pierre Courtin la présente à la galerie de la poste à Paris et à Pont-aven. A cette époque elle réalise de nombreuses gravures (eau-forte, pointe sèche). Après son diplôme, la couleur prenant la place du noir et blanc de la gravure, Isabelle Paisant suit les cours de technique de la peinture aux beaux-Arts et développe une pratique très sure de la peinture à l’huile, préparant elle même ses couleurs.

Legal notices